On ne voit pas de fumée qui s’échappe de l’étrange cheminée colorée du bâtiment sis 56 route de Frontenex, et pourtant…

Cette usine d’un autre genre grouille de créateurs, de spectateurs, de libres-penseurs et turbine sans relâche depuis 1992, date de sa création par Dominique Catton, pour le plus grand bonheur des familles genevoises.
En 2012, l’arrivée de Fabrice Melquiot aux commandes de ce paquebot souterrain entièrement dédié à l’enfance et la jeunesse confirme cette créativité foisonnante.

On entre à Am Stram Gram par une haute porte en verre et, immédiatement, le charme opère:

il faut s’imaginer un bâtiment de 5 étages… à l’envers! En se penchant un peu, on a une vue plongeante sur l’immense hall central en béton. La lumière naturelle qui filtre par la verrière éclaire d’impressionnantes installations suspendues, sortes d’animaux aériens fantasmagoriques faits d’osier et de papier créés par l’artiste Rebecca Dautremer. Des plantes tombantes se mêlent au décor pour créer l’effet d’un jardin merveilleux. Il y a de la poésie dans l’air!

Ici ça vit, ça invente, ça crée! On se croirait dans une fourmilière. A se demander si le fait d’être sous terre y est pour quelque chose…

A l’entresol, une librairie et une galerie d’art. Entourés des toiles colorées de jeunes illustrateurs, les enfants vont piocher des livres dans la petite bibliothèque attenante et s’installent sur le grand tapis rond pour bouquiner avant le spectacle.

On descend d’un cran et c’est un foyer étonnamment vaste et aéré qui nous accueille. Les parents mangent des petits sandwichs maison en se demandant comment on a fait pour planter deux orangers dans le béton, tandis que les enfants jouent au babyfoot avec les doigts qui collent et un carambar dans la bouche ! Sous l’escalier, un coin télé fait défiler des photos de répétitions et de spectacles ainsi que les petits clips hyper originaux et créatifs d’Arianne Catton Balabeau.

Pour pénétrer dans l’antre du théâtre, on franchit une énorme porte (aux dimensions de la Petite Géante!) et on continue de descendre, comme s’il fallait arriver jusqu’au cœur de ce lieu magique pour que la scène nous livre ses secrets.

Aux murs, de part et d’autre des gradins, des étoiles. Les mêmes que celles qu’on aura dans les yeux en ressortant.

Car autant dire qu’à Am Stram Gram, ça dégomme!

Du clown, du beatbox et du chant lyrique dans le même spectacle…? Oui!

Danse, théâtre et philo!? Yes!

De l’impro avec de la poésie et du rap?? On en redemande;-)

Eh oui, il faut savoir qu’ici on fait du vrai théâtre avec du vrai texte, mais pas que… !

Les mélanges de genres, assez improbables à première vue, sont absolument surprenants et enchanteurs une fois sur scène!

Les spectacles demeurent toujours accessibles car pensés et conçus pour les publics de tous âges dès 3 ans, alors même qu’ils se situent à la croisée de plusieurs générations.

(Traduction: les enfants adooorent, les parents adooorent.)

En marge des créations et accueils, il y a les laboratoires spontanés: des formes artistiques plus légères qui soutiennent la jeune création. Créativité, originalité et ludisme garantis!

Par exemple, élégant concept que celui du “Bal littéraire” : quatre auteurs contemporains (dont Fabrice Melquiot) écrivent une histoire en 24 heures. Le soir du bal, chacun lit 2 épisodes qui doivent se terminer par le titre d’une chanson. Le public écoute pendant la lecture et danse pendant la chanson. Grandiose (et tout public)!

Certains dimanches matin, La Brioche des Mioches propose aux petits dès 4 ans un petit-déjeuner festif avec grosses tartines, chocolat et jus d’orange avant d’aller découvrir un spectacle. Tentant!

Il se passe toujours quelque chose à Am Stram Gram. Et si à un moment c’est plus calme, il ne faut pas s’y tromper. Dans les bureaux, là-bas, derrière, ça cogite déjà sec sur la prochaine saison. Et c’est qui qui s’y colle? Des enfants!!! Non?! Oui! Enfin des un peu plus grands… Un collectif de 10 personnes dont 5 ados de 12 à 18 ans qui entourent Fabrice pour décider des fantastiques spectacles que l’on verra à Am Stram Gram la saison prochaine;-))

Pas de doute bientôt y’aura de la fumée qui sort!

Hé… Pssst…! Impossible de ne pas mentionner la plaquette, vous savez, le programme;-) A lui seul c’est une œuvre d’art graphico-poétique qui mérite que l’on s’y attarde: pour parcourir la multitude d’œuvres présentées, on suit la vie d’un enfant de 5 ans qui découvre pour la première fois le théâtre-le lieu, le théâtre-l ’art et …l’Amour!

A lire à ses enfants comme une histoire du soir crousti-fondante…!

Laisser un commentaire